Le 12 mai 2018, 26ème journée mondiale de la fibromyalgie. Et pourtant une maladie encore bien mal connue et reconnue.

Une définition de la fibromyalgie

La fibromyalgie, ou syndrome fibromyalgique, est une affection chronique, caractérisée par des douleurs diffuses persistantes, souvent associées à une fatigue intense, des troubles du sommeil… Un certain nombre de facteurs sont identifiés, mais ils différent d’une personne à l’autre.

À ce jour, la cause de la fibromyalgie n’est pas connue. Un certain nombre de facteurs sont cependant impliqués.

  • La perception de la douleur est perturbée chez lapersonne fibromyalgique : les voies de contrôle de la douleur au niveau du système nerveux central sont altérées et les neurotransmetteurs au niveau des cellules neurologiques sont perturbés.
  • De plus, divers facteurs biologiques, psychiques et sociologiques interviennent dans la fibromyalgie. Par exemple, des facteur :
  1. prédisposants, tels des antécédents personnels de dépression, de maladie, un contexte de vie difficile
  2. déclenchants, c’est-à-dire un traumatisme physique ou psychique comme un accident, une infection virale, un accouchement, une intervention chirurgicale, un surmenage, une rupture affective, le décès d’un proche
  3. d’entretien, comme le stress.

Fibromyalgie et sophrologie

La sophrologie n’agit pas sur les causes de la douleur qui doivent être prises en charge par la Médecine. Mais agit sur notre perception de la douleur. Les techniques de relaxation, respiration et visualisation en sophrologie peuvent être d’un grand secours. Pourquoi ?

Car :

  • nous apprenons à écouter notre douleur, à la décrire. A quel endroit ? De quelle façon j’ai mal ? En sophrologie, nous mettons des mots et des images sur notre douleur. Dans la fibromyalgie, la douleur est permanente, mais elle évolue au cours du temps.
    En gardant cette écoute active, je prends alors conscience que ma douleur évolue, avec des moments de « pics » et des moments d’apaisement. Elle n’est pas installée pour toujours, de la même façon ! Je me donne cette information : cette douleur peut évoluer dans les deux sens. Cette étape de prise de conscience est primordiale dans la gestion de la douleur.
  • nous repérons parallèlement les sensations agréables et nous redonnons leur place conscienmment. Je ne suis pas ma douleur. J’active mes ressources pour accueillir tout ce qui est présent en moi.

Pour aller plus loin, un site ressource sur le sujet de la fibromyalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.