Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le Bilan de compétences permet d’abord de faire un point sur votre vie professionnelle, d’analyser vos compétences, vos traits de personnalité, vos motivations et vos centres d’intérêts. Il pourra ensuite vous aider à définir un projet professionnel cohérent, interne ou externe à votre entreprise, ou valider un projet de formation. C’est une démarche individuelle, personnelle et dont le contenu est confidentiel par rapport à votre employeur.

Il est peut-être réalisé pendant ou hors du temps de travail.

 

Bilan de compétences sans financement
Les différentes étapes du bilan de compétences

Pour aller plus loin, consultez le site du Ministère du Travail 

La différence entre bilan professionnel, bilan de carrières, bilan de compétences et autre bilans ?

Le bilan de compétences est régi par la loi du 31 décembre 1991 qui en définit les modalités (étapes, nombre d’heures, finalité, mode de restitution…). Mais aussi les possibilités de financement.

Les autres types de bilans ne sont pas encadrés par la loi, mais peuvent avoir leur utilité. Ils sont proposés à l’initiative de l’employeur, faisant alors l’objet d’une restitution avec un responsable de votre entreprise :

  • bilan professionnel : essentiellement centré sur les motivations, les savoir-faire les savoir-être, il permet de faire le point rapidement sur les possibilités d’évolution vers d’autres métiers de votre entreprise. Il peut être appelé aussi bilan de positionnement.
  • bilan de carrière : une démarche souvent proposée pour préparer la deuxième partie de carrière, il permet de faire le point sur ses acquis professionnels et ses aspirations dans cette période clé de la vie professionnelle. Son objectif est de maintenir l’employabilité.

Comment financer votre bilan de compétences ?

Vous êtes salarié, vous avez à votre disposition plusieurs façons de faire financer tout ou partie de votre bilan de compétences :

  • par le plan de formation de votre entreprise
  • auprès de l’OPCA ou OPACIF dont vous dépendez selon votre secteur d’activités et votre statut
  • par la mise en oeuvre de votre compte personnel de formation, le CPF.

Vous faites partie de la fonction publique, vous pouvez aussi financer votre bilan.

Vous êtes travailleur indépendant, c’est le code NAF délivré par l’INSEE lors de l’inscription de votre entreprise qui va déterminer le fond dont vous dépendez :

  • Si vous êtes travailleur indépendant exerçant une activité libérale, consultez le FIF-PL.
  • Vous êtes dirigeant non salarié du commerce, de l’industrie et des services, adressez-vous à l’AGEFICE.
  • Chefs d’entreprise inscrit au répertoire des métiers pour les artisans non salariés : FAFCEA.
  • Fond d’assurance de la formation de la profession médicale : FAF-PM.
  • Fond pour la formation des entrepreneurs du vivant : VIVEA.

Pour en savoir plus, un site ressources pour les travailleurs indépendants.

Un bilan de compétences sans financement

Vous ne pouvez pas vous faire financer votre bilan de compétences ? Je propose alors une possibilité de réaliser votre bilan avec un financement personnel. Grâce à un budget tout particulièrement étudié en fonction de vos moyens et de vos objectifs.

N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.