La construction de notre réalité

Il existe une grande différence entre le monde et notre modèle du monde. En PNL, nous disons « la carte n’est pas le territoire » (Alfred Korzybsky). Notre modèle du monde constitue notre représentation de la réalité, notre cadre de référence pour penser et agir. Il faut être conscient, afin de mieux comprendre les autres et interagir, que l’idée que nous nous faisons du monde détermine notre perception et notre expérience de celui-ci. Ainsi que les choix qui nous semblent possibles.

Trois filtres entre la « réalité » et notre expérience de la réalité

Nous pouvons identifier trois types de filtres qui s’interposent entre la réalité et l’expérience que nous en avons:

  • neurologiques : la représentation du monde, qui nous apparaît à travers nos sens, dépend des structures de notre cerveau et de notre système nerveux, en fonction de notre patrimoine génétique.
  • culturels : par ses valeurs, ses croyances, son langage, les groupes humains auxquels nous appartenons proposent une vision particulière du monde différente des autres groupes humains.
  • personnels : le milieu dans lequel nous avons vécu, notre éducation, l’influence des personnes importantes pour nous, les multiples expériences vécues ont façonné et continuent à façonner notre conception des choses. Et comme chaque histoire est unique, les visions du monde sont infinies !

Les conséquences de tout ça !

Intégrer ces simples réflexions ouvrent des perspectives essentielles pour le « mieux vivre ensemble » :

  • autre carte n’est plus vraie qu’une autre, mais certaines « marchent mieux »
  • plus la carte offre de choix, plus elle est aidante et moins elle est limitante. Un choix débute avec trois options minimum : un seul choix n’est pas un choix c’est une obligation (alors attention aux petites phrases du genre : « je n’ai pas le choix! »). Deux choix n’est pas un choix c’est un dilemme ! (souvent deux options contradictoires et tout aussi insatisfaisantes l’une que l’autre !)
  • c’est pourquoi, augmenter les choix augmente la liberté individuelle.

Un des buts des approches en PNL est justement d’ouvrir les choix. Et c’est pourquoi, j’utilise ces techniques dans mes outils d’accompagnement au développement personnel et professionnel. Parlons-en !