Je voulais aujoud’hui donner quelques éléments sur l’intérêt du photolangage® dans la construction d’un projet professionnel.

Le photolangage ®

Nous parlerons dans cet article plutôt de photoexpression car l’expression Photolangage est une marque commerciale déposée. D’abord qu’est-ce que cette technique? C’est l’utilisation des images pour faciliter la projection et l’élaboration de la pensée, puis son expression verbale, par un autre support que l’analyse rationnelle et l’écrit.

Ces images sont soit proposées dans une sélection, soit choisies directement par la personne que l’on accompagne (dans des magazines par exemple). Celle-ci va ensuite composer un panneau avec les images qui font résonnance en elle en répondant à la question posée. En tant qu’accompagnant, ma valeur ajoutée est de :

  • formuler la bonne question en fonction du sujet de l’accompagnement
  • observer tout ce que se passe pendant la composition du panneau, comme matériau supplémentaire à la future discussion
  • animer ensuite un échange avec la personne sur ce qu’elle a crée, comme représentation projective de sa réponse. Je compose souvent pendant cet échange un autre panneau avec des mots clés et des associations d’ideées, pour faire le lien avec une future élaboration structurée du projet. Pour aider la personne à progresser et prendre du recul.

Pourquoi le photolangage ® est-il efficace ?

La photoexpression est très puissante, car elle utilise le registre symbolique, la spontanéité et les mécanismes inconscients pour accéder à de nouvelles informations et les traiter. Nous sommes habitués dans notre culture et par notre système d’éducatif à utiliser essentiellement les fonctions de raisonnement logique. A s’appuyer exclusivement sur ce que Carl Jung appelle la fonction Pensée. Or le mental ne peut décider qu’en utilisant ce qu’il connaît.

Dans une situation de réflexion sur son avenir professionnel, où la personne fait face à des remises en question, à l’envie d’autre chose, nous devons lui proposer d’autres moyens d’accéder à de l’information nouvelle. La photoexpression s’inscrit dans cette démarche. Pour appréhender l’inconnu, le flou, l’incertitude.

L’utiilisation de l’image permet donc d’élargir notre mode de fonctionnement :

  • pour percevoir l’information et notre problématique différemment.  Ce que Jung appelle la fonction Intuition. C’est elle qui donne indique d’où vient l’information et dans quelle direction elle nous emmène. C’est la fonction du Sens
  • pour traiter l’information nouvelle et décider, de façon complémentaire et différente de la fonction Pensée. Ce que Jung appelle la fonction Sentiment et qui nous permet de s’appuyer aussi sur notre subjectivité et nos valeurs, en complément du raisonnement. Ce qui détermine pourquoi notre option nous paraît agréable ou désagréable, juste ou injuste, par exemple.

Bien évidement, ce qui émerge de cette approche va devoir être confronté avec des grilles d’analyse classique : de quels savoir-faire je dispose? Quels moyens je peux mettre en oeuvre?…

Bref, la photoexpression, un outil de choix dans l’accompagnement au changement ! Surtout si nous mentalisons trop …

Envie d’en savoir plus ?