Hypnose et travail : quel rapport me direz-vous? Eh bien si, les techniques hypnotiques peuvent être vraiment utiles dans le cadre de notre pratique professionnelle. L’hypnose n’est pas qu’une technique médicale.

En effet, elle permet d‘améliorer les performances intellectuelles, notamment :

  • favoriser la motivation à apprendre
  • améliorer la concentration et la mémoire
  • développer la créativité
  • surmonter de l’anxiété dans des situations qui nous posent problème.

Bref, l’hypnose sert à dénouer les blocages qui ont des ressorts émotionnels : peur, anxiété, stress. Ou bien à faciliter l’atteinte d’un objectif.

Comment concilier hypnose et travail ?

L’hypnothérapeute travaille avec de suggestions entièrement personnalisées qui sont construites à partir des explications du problème par la personne. En général, 3 à 4 séances suffisent pour apporter un mieux-être. Enfin, en apprenant l’auto-hypnose, vous pourrez devenir autonome et adapter cette technique dans les domaines où vous souhaitez progresser.

Attention, l’hypnose n’est pas une baguette magique, il faut au préalable identifier un problème spécifique à résoudre avec un objectif formulé précisement.

Il est important aussi de comprendre que l’hypnose n’est pas un état de sommeil, bien au contraire. C’est un état que l’on peut qualifier de rêverie éveillée. Des études ont montré que, sous hypnose, on émet des ondes alpha (entre 8 et 13 hertz), alors que, lorsqu’on dort, les ondes produites sont du type delta (entre 0,5 et 3 hertz).

Montrer ses émotions est tabou en entreprise. Il faut être prêt à les accepter dans l’hypnose et à mieux les intégrer dans une attitude de lâcher-prise.

Envie de pratiquer et d’apprendre ces techniques? Contactez-moi pour une première approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.